Sélectionner une page
Vidéo: cours comme un guerrier
Runvideoworld.com
20 février 2018

Voici aujourd’hui le lien vers ma 1ère vidéo Youtube: “Motivation: cours comme un guerrier!”. Cette vidéo m’a été inspirée par certains de mes films ou séries préférées. J’ai pris beaucoup de plaisir à la faire. J’espère qu’elle pourra vous inspirer tout comme ces différents films ont pu le faire pour moi.  

Un mental de guerrier

Avoir un tempérament de guerrier n’est pas à la portée de tous mais c’est quelque chose qui peut littéralement transcender une personne. Ce comportement, cette attitude peut décupler les forces de celui qui l’adopte. Lorsque le guerrier charge, arme brandie vers le ciel, il est capable de dépasser ses limites. Il est convaincu que rien ne pourra l’arrêter. Il se sent capable de terrasser n’importe quelles troupes, murailles ou armées. Le coureur au départ de sa course ou d’un entraînement difficile peut se mettre dans le même état d’esprit.

Le jour “J”

Le soleil se lève prudemment alors que les rangées de coureurs attendent impatiemment derrière la ligne, ils sont prêts à en découdre. Ils n’attendent que le son du coup de feu de départ pour s’élancer. Ils sont là pour faire leur preuve, ils sont sans armure, le champ de bataille n’attend plus qu’eux.

Courir comme un guerrier c’est se battre du début à la fin, c’est partir au combat même si le succès n’est pas garanti, c’est être prêt à tout donner. Alors oui, ici la mort ne sera pas de la partie, mais le combat sera bien là, le combat contre soi-même, contre les autres. Le champ de bataille, ici, c’est celui de la vie, de l’expérience, de la route….

Se battre malgré les doutes

Le coureur parfois est envahi de doutes avant la course. Il se rappelle tous les sacrifices qui l’ont conduit ici. Jusqu’alors la cause lui semblait juste mais plus l’instant du départ se rapproche et plus la crainte s’installe. Il réalise ce qu’il va affronter, il prend conscience que des centaines de coureurs vont prendre part à la bataille. Il faut être fort pour passer outre et passer en mode guerrier. Le coureur sait que durant ce combat la fatigue va s’installer, progressivement ses muscles vont perdre des forces, son corps va se déshydrater, sa bouche s’assécher, le corps va se mettre à trembler sous les assauts répétés du bitume ou du chemin. Il ne faut pas abandonner, ce combat c’est le votre! Vous l’avez choisit et vous en sortirez vainqueur quoiqu’il arrive.

Voici ma vidéo:

%d blogueurs aiment cette page :